Les châteaux cathares

Au XIIe siècle s’est développée dans le sud de la France une religion chrétienne différente du catholicisme : le catharisme. Bien que le catharisme fût éradiqué, il est un des symboles de la tolérance, de la liberté et de l’ouverture d’esprit de la culture occitane. Il a laissé son empreinte sur ce territoire et son identité avec notamment les vestiges de nombreux châteaux.

Voici les 10 châteaux cathares sélectionnés pour votre plus grand bonheur:

1- le château de Quéribus

Le château de Quéribus est construit sur un éperon rocheux de la commune de Cucugnan, à 728 mètre d’altitude, il est le dernier des « cinq fils de Carcassonne ». Le château de Quéribus, qui a pendant longtemps abrité des personnalités cathares, notamment après la chute de Montségur, fut l’avant dernière place forte hérétique à se rendre aux armées françaises, la dernière étant celle de Niort, en pays de Sault.

2- le château de Montségur
C’est sans aucun doute le château Cathare le plus connu de France. Il est situé sur le territoire de la commune de Montségur, construit au sommet d’une montagne à 1 207 d’altitude. Si Montségur est si renommé, c’est parce qu’à l’emplacement actuel de ce château, se dressait l’un des villages fortifiés cathares pouvant être qualifié de martyr. En effet, au cours de la croisade contre les Albigeois, Montségur subit pas moins de quatre sièges. Seul le dernier, en 1244, permet la réédition de la place forte. Mais les assiégés ne souhaitant pas renier leur foi, plus de 200 hérétiques furent brulés vifs…
3- le château de Peyrepertuse
 Il fut l’une des plus importantes places fortes Cathares avant d’être transféré à la couronne et de servir de garde-frontière en tant que « fils de Carcassonne ». Ses dimensions sont plus qu’impressionnantes. Construit à 800 mètres d’altitude, sa face sud domine une falaise de 40 mètre de hauteur. Long de 300 mètres, il fait 60 mètres de larges !
4-le château de Puilaurens
Le château de Puilaurens est situé sur la commune de Lapradelle-Puilaurens, dans l’Aude. Perché à 697 mètres d’altitude, sur un éperon rocheux dominant la vallée de la Boulzane, il a servi de refuge aux hérétiques cathares durant la croisade menée contre eux par le Roi de France, mais n’a jamais subi d’attaque. Suite au traité des Pyrénées de 1659 ayant permis de délimiter pour de bon la frontière Franco-Espagnole, le château de Puilaurens perd son utilité. Il sera, comme ses quatre frères, progressivement abandonné.
5-le château d’Arques
Le château d’Arques se situe à quelques kilomètres au sud-est de Carcassonne. A la différence de ses congénères, il n’a pas été construit sur une butte ou une montagne, mais bien au beau milieu d’une plaine. Construit au cours du XIIIème siècle, il n’est donc pas à proprement parlé un château cathare, mais le village d’Arques, a quant à lui été attaqué et pillé au cours de la croisade contre les Albigeois.
6-les châteaux de Lastours
Les châteaux de Lastours sont un ensemble de quatre fortins construits sur des pitons rocheux à environs 300 mètres d’altitude. Ils ont pour nom château Cabaret, Tour Régine, Surdespine et Quertinheux. Haut lieu du catharisme, de nombreux « parfaits » vivaient dans les villages implantés autour des quatre châteaux de Lastours, qui ont dû se rendre en 1211 après avoir subi plus de deux années d’attaques des troupes royales.
7-le château de Puisvert
Le château de Puivert tel qu’on le connait aujourd’hui ne ressemble en rien à celui des Cathares. En effet, du château ayant été pris d’assaut en 1210 par les troupes croisées, il ne reste plus que des vestiges. C’est au début du XIVème siècle que le château de Puivert fut reconstruit, à quelques pas de l’ancienne forteresse.
8-le château d’Aguilar
Le château d’Aguilar fait lui aussi partie des « cinq fils de Carcassonne ». Il est situé dans la commune de Tuchan, dans l’Aude. Construit au XIIème siècle sur une butte naturelle d’une centaine de mètres de hauteur, il est composé d’une double ceinture de remparts.
9-le château de Villerouge-Termenès
Ce château est situé dans la commune Audoise de Villerouge-Termenès. Construit au cours du XIIème siècle dans le but de protéger les possessions de l’Achevée de Narbonne, il est ensuite occupé par les cathares qui s’y réfugient lors de la croisade menée par Simon de Montfort. C’est d’ailleurs au château de Villerouge-Termenès que les derniers hérétiques furent brulés vifs, en 1321.
10-le château de Termes
Le château de Termes est situé dans la ville du même nom, dans l’Aude. Refuge Cathare de première importance, le château fut assiégé en 1210 au cours de la croisade contre les Albigeois. En 1228, le roi de France en devient propriétaire, il devient alors l’un des « cinq fils de Carcassonne », une liste de cinq forteresses aménagées au XIIème et XIVème siècle en vue de la protection de la frontière face au Royaume d’Aragon.

Abbaye de Fontfroide

L’Abbaye cistercienne de Fontfroide a été fondée en 1093 et est située sur le territoire de Narbonne.

Miraculeusement préservée, elle a conservé son église abbatiale, son cloître, sa salle capitulaire du XIIème siècle et le bâtiment des convers.

Vous pourrez également découvrir le musée Gustave Fayet, sa roseraie ou encore ses terrasses et jardins en été.

Vous pourrez aussi prolonger votre visite par une dégustation des vins AOC Corbières de l’Abbaye au Caveau ou un repas dans son restaurant.

Cordes sur Ciel, village de légende

A 25 Km d’Albi, dans le Tarn, laissez-vous séduire par le visage enchanteur de Cordes-sur-Ciel. Ce village empli de légendes s’enroule sur son éperon rocheux telle une pelote de pierre. Un trésor d’architecture gothique, parmi les plus précieux, dont la découverte fera de vos vacances en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée un grand moment.

Dominant l’Albigeois, Cordes-sur-Ciel vit dans un environnement privilégié. Le village se situe à la croisée du vignoble AOC Gaillac et de l’immense forêt de la Grésigne (4000 hectares). Il se place également au centre d’une toile historique où se détachent d’autres petites merveilles tels les villages médiévaux de Puycelsi, Castelnau-de-Montmiral, Penne ou bien encore Bruniquel dans les gorges de l’Aveyron.

Vous découvrirez en Cordes-sur-Ciel l’une des plus anciennes bastides d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranéee, une de ces villes dont la floraison marqua la région durant le Moyen Age. Elle fut fondée en 1222 par Raimond VII, comte de Toulouse. Ce dernier souhaitait ériger, avec cette ville nouvelle, un bastion contre l’avancée des troupes venues du Nord de la France pour éliminer les Cathares.

Rapidement, Cordes-sur-Ciel connut une grande prospérité grâce au commerce des draps, des soies et des cuirs. Aux XIIIème et XIVème siècles, les marchands et les nobles firent bâtir des demeures luxueuses : Maison du Grand Ecuyer, Maison du Grand Veneur, Maison du Grand Fauconnier, et autres palais gothiques protégés par le système de fortifications redoutable dont la cité s’enveloppa.

En flânant au gré des ruelles escarpées, vous remarquerez les sculptures des maisons de Cordes-sur-Ciel. Elles sont exceptionnelles par leur expressivité et leur abondance. Sur les façades de grès ocre s’animent dragons, animaux et personnages étranges : tout un langage dont la signification, mystérieuse, fait régner ici un climat de légende.

A savourer en partant à la rencontre des artistes et des artisans d’art qui font la réputation et la vie de la cité. Peinture, sculpture, céramique, cuirs, . : entrez dans leurs ateliers et boutiques, riches de talents et de savoir-faire authentiques. Enfin, ne manquez pas de visiter le Musée d’Art Moderne et Contemporain, la féerie de l’art du Sucre, sans oublier le délicieux Jardin des Paradis dont la beauté contribue à faire de Cordes-sur-Ciel un rêve éveillé.

Tip Réservation et Hébergement

Bonjour,

L’Occitanie est une région très animée en saison estivale.

Cette année le Tour de France fera étape à Carcassonne alors ne tardez pas à réserver votre hébergement à Mirepoix pour le mariage car ce village est très fréquenté durant l’été.

Voici des liens vers des auberges et maisons d’hôtes recommandés à Mirepoix:
Hôtel le MINOTIER  https://www.booking.com/hotel/fr/les-minotiers-mirepoix.fr.html?label=gen173nr-1FCAEoggJCAlhYSDNiBW5vcmVmaCeIAQGYAQ24AQbIAQ7YAQHoAQH4AQuSAgF5qAID;sid=96e2081927a7ebf6227e6c1ec969fb9a;dest_id=-1451701;dest_type=city;dist=0;hapos=3;hpos=3;room1=A%2CA;sb_price_type=total;srepoch=1511316681;srfid=9f9d7333cc47eacc4bd3432a14826af8c5220dafX3;srpvid=6d6b0f6453d700e5;type=total;ucfs=1&#hotelTmpl
Hôtel les Remparts  (Hôtel de charme)https://www.booking.com/hotel/fr/les-remparts-mirepoix.fr.html?label=gen173nr-1FCAEoggJCAlhYSDNiBW5vcmVmaCeIAQGYAQ24AQbIAQ7YAQHoAQH4AQuSAgF5qAID;sid=96e2081927a7ebf6227e6c1ec969fb9a;dest_id=-1451701;dest_type=city;dist=0;hapos=4;hpos=4;room1=A%2CA;sb_price_type=total;srepoch=1511316681;srfid=9f9d7333cc47eacc4bd3432a14826af8c5220dafX4;srpvid=6d6b0f6453d700e5;type=total;ucfs=1&#hotelTmpl

Le Domaine la Carmine à Mirepoix  (chambre d’hôtes de charme, haut de gamme) https://www.booking.com/hotel/fr/demeure-de-la-carmine.fr.html?label=gen173nr-1FCAEoggJCAlhYSDNiBW5vcmVmaCeIAQGYAQ24AQbIAQ7YAQHoAQH4AQuSAgF5qAID;sid=96e2081927a7ebf6227e6c1ec969fb9a;dest_id=-1451701;dest_type=city;dist=0;hapos=1;hpos=1;room1=A%2CA;sb_price_type=total;srepoch=1511316823;srfid=4fd6564315e689b8a5497f3770791c577a66c565X1;srpvid=982b0fab57cd00c8;type=total;ucfs=1&#hotelTmpl

Andrée et Gérard BAILLOT à TEILHET : 05 61 68 72 58 (chambre d’hôtes)
La ferme BOYER à COUTENS : 06 22 04 05 84 (chambres d’hôtes)